Communiqué suite élections – Les élections pour les nuls

Suite aux résultats d’hier et au virage en tête d’Emmanuel Macron, les marchés européens connaissent aujourd’hui  une envolée spectaculaire.

Petit retour sur les craintes et espérances liées à cette élection, au-delà de l’aspect purement politique.

Les marchés se sont fait peur…jusqu’à vendredi et l’éventualité d’un second tour entre Marine Le Pen et Jean-Luc  Mélenchon, les marchés étaient en suspens, sous oxygène, attentifs au moindre sondage.

Sans parler des idéologies politiques, et pour rester factuel, ces deux programmes en prônant une sortie de la zone Euro, et même un éventuel retour au franc pour Marine Le Pen, ont envoyé au monde entier un message très fort de risque d’éclatement de la zone Euro. On a vu ce qu’avait donné la crise grecque, on n’ose imaginer le séisme en cas de sortie de la France, pilier fondateur de la zone.

Les investisseurs étrangers se sont donc sagement tenus à l’écart des marchés français et plus généralement européens en attendant une meilleure visibilité.

L’arrivée en tête d’Emmanuel Macron, un candidat dit « raisonnable » a fortement soulagé les marchés  qui se sont envolé ce jour. Si ce résultat se confirme dans 15 jours,  ce qui semble se dessiner, il s’agira d’une étape majeure pour les marchés européens qui vont voir revenir des flux massifs en faveur de la zone euro. Les marchés actions européens devraient alors poursuivre sur leur lancée pour aller rechercher de nouveaux points hauts, oubliés depuis le début de la crise financière.

La France n’a pas su mener à bien les réformes nécessaires ces dernières années et profiter des taux maintenus très bas par la BCE ni de la reprise économique qui s’en est suivie en Europe.

La crise systématique qu’aurait engendrée l’élection d’un candidat extrémiste est probablement écartée, même si en attendant le second tour, il est sage de rester prudent.

Gageons cependant qu’il s’agit peut-être de la dernière chance pour l’économie française de renouer avec la croissance, de se réformer en profondeur, et de retrouver ainsi une nouvelle dynamique.

Pour l’heure, ne boudons pas notre plaisir, les marchés vont monter, sachons en profiter !

 

Guy Roos

Réactions et commentaires

2 commentaires
    • Si Marine Le Pen devait être élue, alors le message envoyé aux investisseurs serait une volonté de sortie de la zone Euro et de retour au franc, avec comme conséquence directe l’éclatement probable de la zone Euro. Ce serait donc la crise grecque puissance 1000 !
      Dans cette hypothèse, les marchés d’actions connaitraient alors une très forte chute, qui si l’on se réfère à la réaction des marchés suite à l’élection de F. Mitterrand, pourrait avoisiner les 20%.
      Pour se couvrir contre ce risque, il faut donc vendre ses actions, et se positionner sur des valeurs refuge, comme l’or par exemple, ou le dollar qui lui monterait évidemment contre euro.
      Par contre si c’est Emmanuel Macron qui est élu, alors il faut faire tout l’inverse !
      Guy

Ajouter un commentaire